🌎 Géographie de la Suisse Romande

Avant-Propos


L’article suivant propose un aperçu de la géographie de la Suisse Romande.  Cette dernière est définie par le territoire suisse dans lequel le français est la langue officielle. Les langues officielles en Suisse sont les suivantes:

  • Allemand
  • Français
  • Italien
  • Romanche

L’allemand est nettement majoritaire avec environ ¾ de la population de la Suisse tandis que le français représente 20%.

Une carte linguistique de la Suisse.
Une carte linguistique de la Suisse.

Une vidéo sur la géographie en Suisse.

Le français devient une langue officielle de la Confédération au début du 19e avec la prise de contrôle du pays par Napoléon. Pour obtenir des informations historique, nous vous recommandons la visite de l’article sur l’histoire de la Suisse romande.

Cantons


La Suisse est divisée en un total de 26 cantons et demi-cantons. Six cantons font partie en totalité ou partiellement de la Suisse romande.

Cantons entièrement francophone :

  • Vaud
  • Genève
  • Neuchâtel
  • Jura (la commune d’Ederswiler est majoritairement germanophone mais le français est la langue officielle)

Cantons majoritairement francophones:

  • Valais
  • Fribourg

Canton minoritairement francophone:

  • Berne

Une carte des cantons de la Suisse.
carte des cantons de la Suisse

Superficie et population


La section suivante présente la superficie et la population du territoire de la Suisse romande par canton. Lorsque les cantons sont partiellement francophones, la partie en Suisse romande est indiquée par rapport au total du canton.

La superficie totale de la Suisse romande est de 9250 km² pour un total d’un peu plus de 2 millions d’habitants. Le canton de Vaud et celui de Genève représentent plus de la moitié des habitants tandis que le canton de Vaud et celui du Valais les 2/3 du territoire.

Légende :
Canton: Superficie – Habitants

  • Vaud: 3212 km² – 760’000
  • Valais: 2592 km2 (Romandie) / 5224 km2 (Total) – 242’000 (Romandie) / 333’000 (Total)
  • Fribourg: 1’183 km2 (Romandie) / 1671 km2 (Total) – 213’000 (Romandie) / 305’000 (Total)
  • Jura: 838 km² – 72’000
  • Neuchâtel: 802 km² – 178’000
  • Berne: 540 km² (Romandie) / 5959 km² (Total) – 105’000 (Romandie) /1’031’000 (Total)
  • Genève 282 km² – 480’000
  • Total Suisse : 9520 km² (Romandie) / 41285 km² (Total) – 2’061’000 (Romandie)  / 8’484’000 (Total)

Hydrologie


La section sur l’hydrologie de Suisse romande est divisée en 3 parties :

  • Lacs
  • Rivières
  • Bassins hydrologiques

Rivières


La Suisse romande possède un fleuve et quelques rivières importantes.

Légende :
Rivière – Longueur – Canton(s) – « Se jette dans »

  • Rhône : 266 km (total 1690km) – VS/VD/GE – mer Méditerranée
  • Sarine : 126 km – FR – Aare
  • Doubs : 84 – NE – Saône (France)
  • Broye : 72 – FR/VD – Lac de Neuchâtel
  • Orbe : 49 – VD – Thièle (Orbe + Talent)
  • Talent : 39 – VD – Thièle (Orbe + Talent)
  • Glane : 36 – FR – Sarine
  • Venoge : 36 – VD – lac Léman
  • Areuse : 31 – NE – Lac de Neuchâtel

Bassins Versants


Il existe deux bassins versants en Suisse romande. Les bassins de la mer Méditerranée et celui de la mer du Nord.

Un panneau indiquant la ligne de partage des eaux du Rhône et du Rhin le long de la voie de chemin de fer des Rochers de Naye.
Un panneau indiquant la ligne de partage des eaux du Rhône et du Rhin le long de la voie de chemin de fer des Rochers de Naye.

Légende:
Bassin hydrologique – Rivière – Zone affluente – « se jette dans »

  1. Bassin m̩diterran̩en РRh̫ne РVS / Bassin l̩manique VD / C̫te vaudoise VD / GE Рmer m̩diterran̩e
  2. Bassin méditerranéen – Doubs – Majorité Jura / Ouest Neuchâtel – Saône → Rhône → mer méditerranée
  3. Bassin de la mer du Nord – Aare – Nord du canton de VD / NE / FR / Berne  – Rhin  → Mer du nord

La carte des bassins hydrologiques de la Suisse.
Bleu: mer méditerranée (Rhône), Orange: mer du Nord (Rhin), Jaune: mer adriatique (Po), Violet: mer Noire (Danube), Vert: mer adriatique (Adige)
La carte des bassins hydrologiques de la Suisse.

Lacs


La Torpille liste ci-dessous les principaux lacs de Suisse romande. Le Léman est le plus grand lac de Suisse romande, il est pour 1/3 en France. Les autres lacs sont entièrement en Suisse, les lacs de Bienne et Morat sont majoritairement en Suisse allemande et les lacs de la Gruyère, de Joux et de Neuchâtel sont entièrement en Suisse romande. Le lac de la Gruyère est un lac artificiel formé par le barrage de Rossens construit au milieu du 20e siècle.

Légende:
Lac – cantons – superficie

  • Lac Léman – VS/VD/GE  – 343 km² (Suisse) / 580 km² (Total)
  • Lac de Neuchâtel – NE/VD/FR/BE – 215 km²
  • Lac de Bienne – BE/NE – 39 km²
  • Lac de Morat – NE/VD – 22 km²
  • Lac de la Gruyère – FR – 10 km²
  • Lac de Joux – VD – 8 km²

Les plus grands lacs de Suisse romande.
Les plus grands lacs de Suisse romande.

Le poste d’observation de Chaumont permet de voir le 3 lacs du Seeland: les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat.
Le poste d'observation de Chaumont permet de voir le 3 lacs du Seeland: les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat.

Religion


La religion principale en Suisse romande est bien-entendu le Christianisme. Celui-ci est composé en Suisse par le catholicisme et le protestantisme depuis le milieu du 16e siècle avec le mouvement de la Réforme. Depuis quelques dizaines d’années avec l’immigration, une troisième religion est significative avec l’islam.

Légende :
Religion  Catholiques – Protestants – Musulmans – Sans religion

  • Jura 68% – 9% – 5% – 25%
  • Genève: 33% – 9% – 6% – 40%
  • Neuchâtel: 21% – 21% – 4% – 44%
  • Valais: 71% – 6% – 3% – 13%
  • Vaud: 30% – 23% – 5% – 31%
  • Fribourg: 61% – 12% – 4% – 17%
  • TOTAL Suisse: 36% – 25% – 5% – 25%

On peut voir avec ces chiffres que les cantons de Neuchâtel et de Genève, là où la Reforme protestante s’est le plus ancrée, sont ceux dont la population compte de loin le plus de personnes qui se déclarent comme sans religion.

C’est le contraire pour les cantons de Fribourg et du Valais, très catholiques, qui comptent très peu de personnes sans religion.

Une vidéo proposant des statistiques sur les religions en Suisse.

Villes


Les villes de Genève et Lausanne sont les plus peuplées en Suisse Romande.  Elles sont également de loin les plus connues à l’étranger.

  • Genève est connue pour ses institutions internationales comme l’ONU ou le CICR, c’est la seule ville de Suisse romande à posséder un aéroport international avec Cointrin.
  • Lausanne est principalement connue pour abriter le siège du CIO au bord du lac Léman.

Les quatre plus grandes villes de Suisse romande:

  1. Genève 200’000 habitants
  2. Lausanne 138’000 habitants
  3. Fribourg 38’000 habitants
  4. La Chaux-de-Fonds 38’000 habitants

Pour plus de détails, vous pouvez rejoindre la page dédiées aux plus grandes villes de Suisse romande.

Richesse


Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la Suisse Romande est de 166 milliards de francs Suisse en 2017 comparé aux 678 milliards de la Suisse en entier.

La grande majorité de la production de la richesse de Suisse romande se trouve sur l’arc lémanique entre Genève et Lausanne.

Tourisme


La Torpille indique dans cette section, la plus belle activité à faire par canton.

Les parois rocheuses du Creux du Van.Les parois rocheuses du Creux du Van.

Le Jet d’eau de Genève.
Le Jet d'eau de Genève.

Le château de Chillon.le chateau de chillon

Le barrage de la Grande Dixence.le barrage de la grande dixence

Le Moléson.Le Moléson.

Géologie


La Suisse romande est composée de trois structures géologiques principales :

  1. Le Jura composé principalement de calcaire (Vaud, Neuchâtel, Berne, Jura)
  2. Le Plateau composés principalement de molasse (Genève, Vaud, Fribourg)
  3. Les Alpes composés notamment de gneiss et granite (Fribourg, Vaud, Valais)

Le plateau désigne la partie vallonnée entre les chaines montagneuses du Jura et des Alpes. Le canton de Vaud est le seul à posséder du territoire dans les 3 parties mentionnées ci-dessus.

Les trois parties géologiques de Suisse avec le Jura, le Plateau et les Alpes.
Les trois parties géologiques de Suisse avec le Jura, le Plateau et les Alpes.

La Torpille liste ci-dessous les plus hautes montagnes par canton.

Valais


Il existe cinq sommets de plus de 4’000 mètres en Suisse romande tous situés en Valais. Parmi eux, seul la Dent d’Hérens fait office de frontière avec un autre pays (l’Italie), les autres sont entièrement en Suisse.

  1. Dent Blanche 4357 m
  2. Massif du Grand Combin, pointe 4314 m
  3. Massif du Grand Combin, Combin de Valsorey 4184 m
  4. Dent d’Hérens 4171 m
  5. Massif du Grand Combin, Combin de Tsessette 4141 m

La Dent Blanche (au milieu au fond) depuis le chemin le long du bisse de Savièse.
La Dent Blanche (au milieu au fond) depuis le chemin le long du bisse de Savièse.

Le sommet le plus haut du Valais et de Suisse est la Pointe Dufour dans le massif-du mont Rose à 4634 m. Entièrement en Suisse et proche de l’Italie,  Il s’agit du 3e plus haut sommet des Alpes derrière le Mont-Blanc (4809 m) et le Mont-Blanc  de Courmayeur (4748 m).

Vaud


Le sommet du massif des Diablerets est le point culminant du canton de Vaud à 3209 m.

Le village et le massif des Diablerets. Source: Wikimedia Commons.
Le village et le massif des Diablerets.

Fribourg


Le Vanil Noir à 2389 mètres dans le district de la Gruyère est le plus haut sommet du canton de Fribourg. Le sommet le plus emblématique du canton est le Moléson à 2002 m atteignable avec un funiculaire et un téléphérique.

Le Vanil Noir à droite du Vanil de l’Ecri. Source: Wikimedia Commons.
Le Vanil Noir à droite du Vanil de l'Ecri.

Genève


Il n’y a pas de montagnes dans le canton de Genève, le point culminant de ce canton se site au hameau de Monniaz à 516 mètres dans la commune de Jussy à l’Est du canton.

Le hameau de Monniaz. Source: Wikimedia Commons.
Le hameau de Monniaz.

Une montagne emblématique de Genève est le Salève. Situé en France, on peut y profiter d’une jolie vue sur la Ville. Le départ du téléphérique pour y accéder se trouve à quelques dizaines de mètres de la commune de Veyrier en Suisse.

La ville de Genève depuis le Salève.
La ville de Genève depuis le Salève.

Neuchâtel


Le point culminant du canton de Neuchâtel est le Chasseral dans le Jura à 1552 m.

Le sommet dénudé du Chasseral avec la tour de télécommunication et le restaurant. Source: Wikimedia Commons.
Le somment du Chasseral avec la tour de télécommunication et le restaurant.

Jura


Le point culminant du canton du Jura se situe sous le Mont-Raimeux à 1302 mètres.

Le Mont-Raimeux depuis Corcelles, le sommet de cette montagne se trouve entièrement dans le canton de Berne. Source: Wikimedia Commons.
Le Mont-Raimeux depuis Corcelles, le sommet de cette montagne se trouve entièrement dans le canton de Berne.