🙏 Les Religions en Suisse Romande en 2021

🙏 Religions en Suisse Romande


Dans cet article, la Torpille vous propose de découvrir le paysage religieux en Suisse romande selon deux chapitres principaux :

  • Les évènements historiques majeurs en Suisse romande
  • La répartition des croyants en Suisse romande

La présentation des plus beaux édifices religieux de Suisse romande fait partie d’un autre article.

La croix est le symbole du Christianisme, la religion majoritaire en Suisse. Traditionnellement, la croix est placée au sommet des montagnes. Ici, le Moléson dans la région de la Gruyère. Photo : moleson.ch
La croix est le symbole du Christianisme, la religion majoritaire en Suisse.

Il ne faudrait pas oublier que la Suisse permet la liberté de croyance religieuse à ses habitants depuis environ 150 ans. Une évidence qui pourtant est très loin d’exister dans tous les pays du monde…

Ce n’est pas la religion qui rend haineux, c’est la haine qui rend croyant. Alain Leblay, 1956

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. Voltaire

🙏 Histoire de la religion en Suisse romande


Quatre événements significatifs ont marqué l’histoire religieuse de la Suisse romande :

  1. La propagation du Christianisme sous l’Empire romain durant les cinq premiers siècles de notre ère.
  2. La Réforme protestante au début du 16ᵉ siècle
  3. La liberté de culte en Suisse de 1874
  4. L’immigration en Suisse depuis le milieu du 20ᵉ siècle

Christianisme et Empire romain


Le Christianisme est une religion intimement liée aux Romains puisque la naissance de Jésus-Christ intervient au Proche-Orient dans une région sous la domination de Rome à cette époque.

Depuis le début de la propagation du Christianisme, dès la naissance de Jésus-Christ, les croyants de cette religion sont persécutés dans tout l’Empire y compris en Suisse romande, une région sous le contrôle des Romains depuis quelques dizaines d’années avant JC.

On pourrait citer le massacre de la légion thébaine au 3ᵉ siècle comme exemple de persécutions de Chrétiens en Suisse romande. Pour résumé ce fait tragique, des troupes romaines sont envoyées dans la région de Saint-Maurice autrefois appelé Agaune pour mater les nouveaux chrétiens. Parmi les troupes romaines se trouvent des soldats noirs coptes (donc chrétiens) originaire de Louxor en Egypte (Thèbes à l’époque) dont le chef s’appelle Maurice. Ces soldats refusent de persécuter les chrétiens et sont massacrés par les autres soldats romains.

En 380, un siècle après, un sanctuaire sous forme d’église est fondé sur les lieux du massacre à Agaune qui prend alors le nom de Saint-Maurice et la fameuse abbaye est créée en 515. Aujourd’hui, des centaines d’édifices religieux en Europe sont dédiés à Saint-Maurice.

Il faut noter que les événements relatifs au massacre de la légion thébaine semblent plutôt être une légende, car les validations historiques manquent pour confirmer cet événement. Par exemple, il n’a aucune mention dans les documents historiques de stationnement de troupes romaines à Saint-Maurice au moment du massacre.

Une représentation de Maurice, commandant de la légion thébaine, massacré dans la ville d’Agaune devenue Saint-Maurice en son honneur.
Une représentation de Maurice, commandant de la légion thébaine, massacré dans la ville d'Agaune devenue Saint-Maurice en son honneur.

C’est l’empereur Constantin qui autorise le Christianisme avec l’édit de Milan en 313 est l’empereur Théodose fini même par l’adopter comme religion de l’Empire à la fin du 4ᵉ siècle peu de temps avant l’effondrement de l’Empire Romain d’Occident.

L’Empire romain lors de son extension maximale au 3ᵉ siècle.
L'Empire romain lors de son extension maximale au 3ᵉ siècle.

Réforme protestante


La Réforme protestante est un mouvement originaire d’Allemagne conduit par Martin Luther dès 1517. Le mouvement remet en cause les abus financiers du catholicisme avec par exemple l’utilisation des « indulgences » où le croyant pouvait payer pour la rémission devant Dieu d’un pêché. De manière très simplifiée, les protestants ont une vision plus simple de leur relation à Dieu.

Martin Luther (1483-1546). Il s’agit d’un moine originaire de la Saxe en Allemagne. Luther reste quelqu’un de controversé notamment en raison de son attitude judéophobe. Image : Wikipédia.
Martin Luther (1483-1546). Il s'agit d'un moine originaire de la Saxe en Allemagne

La Réforme se propage rapidement en 1520 dans l’actuel territoire de la Suisse. Il faut noter qu’à ce moment, La Suisse ne compte aucun canton romand à l’exception de Fribourg dont l’étendue territoriale se limite à ce moment aux alentours de la ville de Fribourg. L’adoption du protestantisme va se faire canton par canton et on observe que les deux cantons les plus puissants, Berne et Zurich, l’adoptent tandis que les cantons alpins centraux comme, Uri, Schwitz, Unterwald ou Lucerne au cœur de la Suisse, conserve le catholicisme.

La Suisse romande va également être partagée entre protestants et catholiques selon les cantons ou futurs cantons.

Cantons qui restent catholiques :

  • Fribourg
  • République des Sept Dizains (futur Valais)
  • Jura (sous le contrôle de Bâle)

Cantons devenus protestants :

  • République de Genève (futur Genève)
  • Comté de Neuchâtel (futur Neuchâtel)
  • Vaud (envahi pas Berne en 1536)
  • Berne (Jura bernois)

Carte sur la propagation de la Réforme en Suisse. Source : Wikimédia Commons.
Carte sur la propagation de la Réforme en Suisse.

Pour le canton de Vaud, appelé alors Pays de Vaud, le protestantisme est imposé par l’envahissement de son territoire en 1536 par Berne. Genève, lui, devient, grâce notamment à Calvin et au rayonnement des idées de la Réforme, la « Rome protestante ».

Les principaux personnages de la Réforme sont les suivants :

  • Pierre Viret (1510-1571)
  • Guillaume Farel (1489-1565)
  • Théodore de Bèze (1519-1605)
  • Jean Calvin (1509-1564)

Parmi ces quatre personnes, seul Pierre Viret est d’origine de Suisse romande. Viret natif d’Orbe va être un acteur de la Réforme dans le canton de Vaud dès les années 1530. Par la suite, à la suite de divergences sur des questions religieuses, Viret sera emprisonné au château Saint-Maire par les bernois en 1559. Il partira ensuite pour Genève et la France.

Une peinture de Pierre Viret. Image: Reforme.ch
Une peinture de Pierre Viret.

Dès le milieu du 16ᵉ siècle, les protestants de Vaud, Genève et Neuchâtel interdisent parfois par la violence la messe et tout autre office catholique. Ce n’est qu’au cours du 19ᵉ siècle que les catholiques peuvent à nouveau utiliser leurs propres lieux de cultes dans les cantons précités en construisant de nouveaux édifices. Pour Genève, il est intéressant de noter qu’un accord en 1801 entre le Pape Pie VII et Napoléon imposent à Genève de tolérer la présence de l’église catholique après près de 250 années d’interdiction.

Les monuments suivants en Suisse romande font référence à la Réforme.

Les statues sont construites approximativement à la fin du 19ᵉ siècle. Il est amusant de signaler qu’il n’est pas certain que les religieux « statufiés » auraient appréciés puisqu’ils étaient fermement opposés à toute vénération d’idole religieuses comme par exemple des images, des portraits, des reliques ou… des statues qu’ils incitaient à détruire.

Les quatre statues principales du Mur des Réformateurs en ville de Genève. Calvin est le deuxième depuis la gauche.
Les quatre statues principales du Mur des Réformateurs en ville de Genève. Calvin est le deuxième depuis la gauche.

Pour terminer, on peut mentionner une conséquence de la Réforme. La présence de deux religions parfois opposées au sein de la Confédération va engendrer plusieurs guerres en Suisse entre cantons protestants et catholiques. La dernière guerre est la plus importante, le Sonderbund, puisqu’elle concerne presque tous les cantons de Suisse.

Un conflit militaire éclate entre la majorité des cantons catholiques et les cantons protestants représentant la Confédération. La guerre dure de 1845 et 1847 et mène à la victoire rapide des troupes de la Confédération menée par le Général Henri Dufour, le futur co-fondateur de la Croix-Rouge. Ce militaire va donner son nom au sommet le plus haut de Suisse, la Pointe Dufour dans le massif du Mont-Rose.

Une carte indiquant les belligérants de la guerre du Sonderbund. Les cantons de Neuchâtel, Genève, Vaud et Berne sont protestants. Les cantons de Fribourg et Valais sont catholiques. Le canton du Jura est, à cette époque, sous le contrôle de Berne. Image : Wikipédia.
Une carte indiquant les belligérants de la guerre du Sonderbund.

Liberté de culte de 1874


La nouvelle constitution suisse de 1874 est particulièrement importante puisqu’elle introduit certains droits démocratiques fondamentaux et un renforcement du pouvoir central. En ce qui concerne la religion, les articles 49 alinéa 1 et 50 alinéa 1 stipulent que :

La liberté de conscience et de croyance est inviolable.

Le libre exercice des cultes est garanti dans les limites compatibles avec l’ordre public et les bonnes mœurs.

En fait, la liberté de culte existait déjà depuis la constitution de 1848 mais seulement pour les catholiques et protestants ! Cette liberté est donc, en 1874, étendue aux non-chrétiens et en particulier aux Juifs. Il faut noter que cette liberté n’est pas uniquement due à un esprit philanthropique provenant des décisionnaires suisses mais aussi, et peut-être surtout, en raison de pressions de pays étrangers comme la France et États-Unis.

Une gravure en souvenir de la Constitution de 1874.
constitution de 1874

La liberté de culte, garantie par la Confédération, permet ainsi, dès la fin du 19ᵉ siècle, la construction d’église catholique en terres protestantes et de temples en terres catholiques. Depuis le milieu du 20ᵉ siècle, avec l’immigration en Suisse, d’autres religions se sont implémentées en Suisse romande comme l’Islam, le Judaïsme, le Bouddhisme, l’Hindouisme ou le Christianisme orthodoxe et ont pu construire leur propre édifice.

La Constitution de 1874 constitue la base de la Constitution de 1999 qui lui fait suite et est la dernière constitution suisse. Il faut encore souligner le lien particulier entre le Christianisme et la Constitution suisse puisque cette dernière commence par :

Au nom de Dieu Tout-Puissant!

La Suisse n’est pas le seul pays qui n’a pas ou plus de religion d’État mais qui a conservé des citations fortes relatives à Dieu et donc au christianisme. On peut citer par exemple le fameux « In God We Trust » dont la traduction littérale est « En Dieu nous croyons » mais qui peut se lire aussi en « Nous avons foi en Dieu ». Cette expression est la devise des États-Unis, elle se trouve écrite sur les pièces de monnaie et les billets de banque américains depuis 1864. Les plus hautes juridictions américaines rejettent régulièrement des demandes d’individus ou de groupes de personnes estimant que cette devise viole leur droit ou la liberté de religion.

Un billet d’un dollar avec la devise « In God We Trust » bien en évidence. Photo : hypotheses.org
Un billet d'un dollar avec la devise « In God We Trust » bien en évidence.

Dans l’Union Européenne, près de 10 pays font expressément allusion à Dieu dans leur constitution.

Finalement, on peut encore signaler deux point par rapport à la liberté religieuse:

  • La liberté religieuse n’est pas absolue, elle peut être diminuée quand elle se heurte à d’autres droits fondamentaux. Les règles et pratiques relatives à une religion ne peuvent pas prévaloir sur les lois d’un pays où règne l’État de droit et la démocratie comme la Suisse.
  • La Suisse n’a pas aboli comme la France le délit de blasphème revenu d’actualité en 2020 suite aux caricatures de Mahomet. Ce « délit », pouvant mener à la mort en Iran ou au Pakistan, n’est heureusement plus appliqué en Suisse mais est étonnamment conservé en 2020 dans la loi pénale à l’article 261.

Immigration depuis le milieu du 20ᵉ siècle


A la fin du 19ᵉ siècle le mouvement migratoire s’inverse en Suisse et l’immigration devient majoritaire sur l’émigration. Les migrants, grâce à la liberté de culte en Suisse, vont garder leur religion et ainsi influer sur les religions existantes qui sont le catholicisme et le protestantisme ainsi que le judaïsme qui existent depuis le 5ᵉ siècle en Suisse romande. Pour cette dernière, des communautés sont attestés en Suisse romande dès le 14ᵉ siècle mais des groupes de personnes isolées ont pu exister ont être de passage bien avant car cette religion était toléré à ce moment.

Des millions de personnes vont venir s’établir en Suisse avec d’abord des pays limitrophes au début du 20ᵉ siècles, puis, dès les années 1970 du reste de l’Europe et même du monde. Parmi les migrants les plus importants, on peut citer :

  • Les italiens. Religion : catholicisme
  • Les allemands. Religion : protestantisme
  • les français. Religion : catholicisme
  • les turque. Religion : Islam
  • les espagnoles. Religion : catholicisme
  • les portugais. Religion : catholicisme
  • pays de l’ex-Yougoslavie. Religion : Islam

Un graphique qui montre la population étrangère en Suisse par pays et donne une bonne idée de la provenance de l’immigration. Image: blogs.letemps.ch
Un graphique qui montre la population étrangère en Suisse par pays et donne une bonne idée de la provenance de l'immigration.

On peut voir d’après l’image ci-dessus que les immigrants sont dans la majorité catholique. Depuis 1980, les musulmans arrivent également en nombre important. Ceci aura pour effet de maintenir la foi catholique alors que le protestantisme s’effondre en raison de la désaffection du Christianisme en Suisse et en particulier dans les cantons anciennement protestants. Les musulmans quasiment inexistants avant 1980 vont voir leur nombre progresser très fortement depuis les années 2000 et représenter plus de 4-5 % de la population en Suisse romande.

Avec l’immigration mondiale depuis les années 1995 environ, on voit apparaitre logiquement les autres religions majoritaires dans le monde comme l’hindouisme ou le bouddhisme.

Ce graphique, concernant le canton de Genève, montre bien la baisse de la foi chrétienne avec l’atténuation de la chute pour le catholicisme grâce aux immigrants. Le graphique n’est pas le même pour les autres cantons en particulier ceux qui sont catholiques mais la tendance de fond est la même. Photo : tdg.ch
Ce graphique, concernant le canton de Genève, montre bien la baisse de la foi chrétienne avec l'atténuation de la chute pour le catholicisme grâce aux immigrants.

🙏 Croyants de Suisse romande


Dans ce chapitre, la Torpille va dresser le paysage des croyants en Suisse romande.

La répartition (approximative) des croyants religieux en Suisse romande est la suivante :

  1. catholiques : 43 %
  2. protestants : 18 %
  3. musulmans : 5 %
  4. non-croyants : 30 %

Pour des raisons historiques la répartition en Suisse romande des religions diffère sensiblement entre protestants et catholiques selon les cantons suite à la Réforme protestante. Les catholiques et protestants sont de loin les majoritaires mais la part des personnes se disant non-croyantes a fortement progressé ces dernières années. Les musulmans ont également progressé rapidement ces trois dernières décennies avec l’immigration en provenance des pays de l’ex-Yougoslavie et de la Turquie.

Religions Catholiques – Protestants – Musulmans – Sans religion

  • Jura 68 % – 9 % – 5 % – 25 % (catholique au début du 19ᵉ siècle)
  • Genève : 33 % – 9 % – 6 % – 40 % (protestant)
  • Neuchâtel : 21 % – 21 % – 4 % – 44 % (protestant)
  • Valais : 71 % – 6 % – 3 % – 13 % (catholique)
  • Vaud : 30 % – 23 % – 5 % – 31 % (protestant)
  • Fribourg : 61 % – 12 % – 4 % – 17 % (catholique)

 

  • TOTAL Suisse romande : 43 % – 18 % – 5 % – 30 %

On peut observer la régression très importante du protestantisme en particulier à Genève pourtant appelée la « Rome protestante » après la Réforme. Voir plus haut l’immigration au 20ᵉ siècle.

Les appartenances religieuses en Suisse. Les proportions concernant la Suisse romande sont sensiblement les mêmes si ce n’est que le pourcentage des catholiques est plus important et celui des protestants moins important que celui indiqué ici. Source : admin.ch

Religion majoritaire par canton. Source: Office Fédérale de la Statistique.
Religion majoritaire par canton

Quelles sont les religions avec le plus de croyants dans le monde ?

Pour élargir la perspective, regardons le poids des différentes religions dans le monde avec un classement des religions par nombre de croyants.

  1. Christianisme 2200 millions
  2. Islam 1800 millions
  3. Non-religieux 1100 millions
  4. Hindouisme 1100 millions
  5. Bouddhisme 500 millions
  6. Animisme 300 millions
  7. Shintoïsme 106 millions
  8. Sikhisme 30 millions
  9. Spiritisme 15 millions
  10. Judaïsme 14 millions
  11. Autre 290 millions

Ce classement provient du site atlasocio.com pour l’année 2017. les pays pratiquants l’Islam ont un taux de fécondité supérieur à celui des pays pratiquants le christianisme et il est estimé probable que le nombre de musulmans atteigne le nombre de chrétiens en 2050 environ.

Les religions dans le monde. Image : Wikipédia.
Les religions dans le monde.

Christianisme


Comme pour les autres religions, le christianisme, dont le nombre de croyants est estimé à 2.2 – 2.4 milliards dans le monde, est divisé en plusieurs branches dont les trois plus importantes sont :

  1. le catholicisme
  2. le christianisme orthodoxe
  3. le protestantisme

Deux événements majeurs constituent les 3 courants majeurs du christianisme :

  1. Le Schisme d’Orient de 1054 qui va diviser les chrétiens en catholiques et orthodoxes,
  2. La Réforme de 1517 qui va séparer les protestants des catholiques.

En Suisse romande, les chrétiens orthodoxes sont fortement minoritaires par rapport aux deux autres branches du christianisme et viennent, pour la plupart, de l’immigration de pays de l’est de l’Europe.

Les courants du Christianisme. Image: museeprotestant.org
Les courants du Christianisme.

Est-ce que le christianisme est majoritaire dans tous les pays européens?

Non, le christianisme n’est pas la religion majoritaire de tous les pays européens. Il existe 5 pays en Europe où l’islam est majoritaire en raison de la présence de l’Empire Ottoman jusqu’au début du 20ᵉ siècle.

  • Turquie
  • Azerbaïdjan
  • Kosovo
  • Albanie
  • Bosnie

Catholicisme


⛪ L’Église catholique

La Suisse romande est divisée en plusieurs diocèses et une abbaye territorial.

  • diocèse de Fribourg-Lausanne-Genève (Genève, Vaud, Neuchâtel, Fribourg)
  • diocèse de Sion (Chablais vaudois, Valais)
  • diocèse de Bâle (Jura et Jura bernois)
  • abbaye territoriale de Saint-Maurice

Une abbaye territoriale a une autonomie juridictionnelle similaire à celle d’un diocèse.

Site Internet de l’Église catholique de Suisse romande.

✝️ Le catholicisme

Le catholicisme est, très grossièrement dit, issu du christianisme primitif. Le chef du catholicisme est le Pape qui siège au Vatican à l’intérieur de la ville de Rome. La Garde suisse, composée d’homme catholique Suisse, assure depuis plus de cinq siècles sa protection. Le mot de catholique est utilisé dès le 16ᵉ siècle pour le différencier avec celui de protestant.

Il n’y a pas de courants majeurs dans le catholicisme comme cela et le cas pour le protestantisme ou le christianisme orthodoxe par exemple.

Les diocèses catholiques en Suisse. Image : Wikipédia
Les diocèses catholiques en Suisse.

🛐 Les catholiques en Suisse romande

Les catholiques existent depuis le 4ᵉ siècle après JC en Suisse romande. La Réforme protestante dès 1517 va les séparer des protestants de manière souvent brutale. Au 16ᵉ siècle, seuls les cantons de Fribourg et du Valais restent catholiques, ce qui fait que les Protestants sont majoritaires à ce moment en Suisse romande.

Dès le milieu du 19ᵉ siècle et avec la liberté de culte, les catholiques, privés de leurs monuments à la Réforme, peuvent reconstruire des édifices dans les cantons de Genève, Neuchâtel et Vaud.

Le 20ᵉ siècle marque la forte immigration en Suisse romande de personnes venant d’Italie puis, dès le milieu du siècle, d’Espagne et du Portugal. Cette arrivée de nombreuses personnes catholiques fait de cette religion, aujourd’hui, la religion nettement majoritaire en Suisse romande.

Le canton du Valais est celui qui affiche le taux de croyants le plus important de Suisse romande avec un pourcentage de catholiques très important.

⛪ Voir les édifices chrétiens en Suisse romande.

Proportions de catholiques dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique
Proportions de catholiques dans la population par canton suisse..

🌍 Les catholiques dans le monde

Le catholicisme est présent dans tous les pays du monde et parfois de manière cachée comme au Maghreb ou en Asie. Les régions où la densité de catholiques est la plus importante est :

  • Sud de l’Europe occidentale
  • Pologne
  • Ireland
  • Centre et Sud de l’Amérique
  • Congo

L’Inde et la Chine ont un faible pourcentage de catholiques mais étant donné le nombre très important d’habitants dans ces deux pays, cela correspond tout de même à respectivement 25 et environ 70 millions pratiquants.

En Afrique, le nombre de catholiques augmentent rapidement en raison de la croissance démographique supérieure aux autres continents.

L’immense basilique Saint-Pierre du Vatican construite entre 1506 et 1626. C’est édifice est le plus important du culte catholique dans le monde. Photo : Musement.com<
L'immense basilique Saint-Pierre du Vatican construite entre 1506 et 1626./p>

Protestantisme


⛪ L’Église protestante de Suisse romande

Les protestants en Suisse romande sont gérés par 6 églises :

  1. Eglise évangélique réformée du canton de Vaud
  2. Eglise protestante de Genève
  3. Eglise reformée évangélique du Canton de Neuchâtel
  4. Eglise évangélique réformée du Canton de Fribourg
  5. Eglise reformée évangélique du Canton du Valais
  6. Eglises réformées Berne-Jura-Soleure

Site Internet de l’Église protestante de Suisse romande.

🛐 Le protestantisme

Le protestantisme, issu de la séparation du catholicisme, est divisé lui-même en plusieurs courants dont les trois principaux sont :

  1. Les Réformés
  2. Les Luthériens
  3. Les Anglicans

Les courants du Protestantisme. Image : philippefrossard.com
Les courants du Protestantisme.

Les protestants n’ont pas de chef suprême comme le Pape pour les catholiques, le principe de hiérarchie est aboli. Le responsable d’une communauté protestante est un pasteur qui, contrairement à un prêtre catholique, peut être un homme ou une femme, être marié·e et avoir des enfants.

🛐 Les protestants en Suisse romande

Au moment de la Réforme, les Suisses protestants (sauf Genève du courant Réformé calviniste) sont du courant Réformés de la mouvance Zwingliste.

Zwingli (1484-1531) est un acteur très important de la propagation de la Réforme en Suisse allemande. Il est tué au combat à 47 ans lors de la Seconde Guerre de Kappel qui oppose les cantons protestants de Suisse allemande aux cantons catholiques.

Aujourd’hui, les protestants de Suisse romande sont situés majoritairement dans les cantons historiquement protestants que sont Genève, Vaud et Neuchâtel, mais il faut noter que, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, leur proportion a fortement baissé.

Les migrants en Suisse romande ne remontent pas cette proportion puisqu’ils sont très majoritairement catholiques. Les immigrants protestants viennent d’Allemagne et s’installe logiquement en Suisse alémanique.

⛪ Voir les édifices chrétiens en Suisse romande.

Proportions de protestants dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique.
Proportions de protestants dans la population par canton suisse.

🌍 Les protestants dans le monde

Originaire d’Allemagne, Les protestants sont disséminés partout dans le monde notamment grâce aux Anglais qui sont de la branche anglicane. L’Asie est un continent où le protestantisme s’est peu développé. Les principaux pays ou régions protestantes sont :

  • Scandinavie
  • Allemagne
  • Pays-Bas
  • Suisse
  • Grande-Bretagne
  • États-Unis
  • Sud du continent Africain
  • Australie

La cathédrale d’Ulm en Allemagne est la plus haute cathédrale protestante. C’est aussi la plus haute église du monde qui a été le plus haut bâtiment du monde à la fin du 19ᵉ siècle ! Image : Wikipédia.
La cathédrale d'Ulm en Allemagne est la plus haute cathédrale protestante.

Orthodoxie


⛪ L’Église orthodoxe de Suisse romande

L’Église orthodoxe de Suisse romande est composée de sept courants ou juridictions orthodoxes dépendant de six patriarcats et compte environ 25 édifices et 1 monastère à Dompierre VD. Les sept courants sont :

  • l’Église orthodoxe serbe
  • l’Église orthodoxe bulgare
  • l’Église orthodoxe roumaine
  • l’Église orthodoxe russe
  • L’Église orthodoxe russe à l’étranger
  • L’Église orthodoxe d’Antioche
  • L’Église orthodoxe de Constantinople

☦️ Le christianisme orthodoxe

L’orthodoxie est issue du Schisme d’Orient de 1054 qui voit la séparation du christianisme en deux branches: le catholicisme et l’orthodoxie. Les différents courants de l’église orthodoxe sont très nombreux et parfois inofficiels mais on peut citer une quinzaine de courants majeurs qui dépendent chacun d’un patriarche.

Les églises orthodoxes qui comptent le plus de croyants sont listées ci-dessus et on peut rajouter l’Église orthodoxe de Grèce avec 10 millions de pratiquants. l’Église orthodoxe avec le plus de croyants est la Russe avec 90 millions de personnes.

Les noms des églises orthodoxes d’Antioche et Constantinople sont intéressantes, car elles font allusion à deux villes aujourd’hui en Turquie (Antakya et Istanbul) et donc en terre musulmane. La raison vient du fait qu’Antioche appartient physiquement à l’Église orthodoxe jusqu’au 13ᵉ siècle tandis que Constantinople était une ville très importante de l’orthodoxie du temps où elle était la capitale de l’Empire byzantin, l’Empire romain d’Orient. En 1453, la ville est conquise par l’Empire Ottoman et devient alors musulmane. Le nom de la ville changera dans le courant du 20ᵉ siècle en Istanbul.

Une croix orthodoxe russe caractérisée par ses trois bandes horizontales alors que la croix catholique latine en compte qu’une. Photo : pngegg.com
Une croix orthodoxe russe caractérisée par ses trois bandes horizontales alors que la croix catholique latine en compte qu'un

🛐 Les Orthodoxes en Suisse romande

Les orthodoxes de Suisse romande viennent de l’immigration depuis le milieu du 19ᵉ siècle. La population de croyants Suisse est de 150’000 personnes et donc on peut estimer très approximativement le nombre d’orthodoxe en Suisse romande à 50’000.

Un mouvement immigratoire orthodoxe important a lieu depuis 1980 avec des personnes fuyant le communisme puis l’éclatement de celui-ci dans l’ex-URSS et dans l’est de l’Europe. Plus récemment des travailleurs ont immigrés en Suisse en provenance de régions sinistrées économiquement comme la Grèce, la Bulgarie ou la Serbie.

⛪ Voir les édifices orthodoxes en Suisse romande.

🌍 Les Orthodoxes dans le monde

Les croyants orthodoxes sont clairement localisés dans la Russie et le nord-est de l’Europe dans les pays suivants :

  • Russie
  • Ukraine
  • Moldavie
  • Estonie
  • Lettonie
  • Hongrie
  • Bulgarie
  • Serbie
  • Roumanie
  • Grèce

La cathédrale Basile-le-Bienheureux est l’Église orthodoxe la plus connue dans le monde. Elle est très différente des édifices catholiques en raison de ses fameux bulbes et ses couleurs chatoyantes. Photo : clemenceauvoyages.com
La cathédrale Basile-le-Bienheureux est l'Église orthodoxe la plus connue dans le monde.

Judaïsme


⛪ L’église juive de Suisse romande

✡️ Le Judaïsme

🛐 Les Juifs en Suisse romande

Les croyants juifs se trouvent aujourd’hui majoritairement dans les principales villes de Suisse romande comme Genève, Lausanne, la Chaux-de-Fonds ou Fribourg.

La communauté juive de Genève a toujours été la plus importante de Suisse romande. Au début du 15ᵉ siècle, la première communauté juive est enregistrée à Genève avec environ 100 personnes. Peu après cette date, les Juifs sont persécutés pourtant largement tolérés jusqu’alors. Les juifs sont notamment parqués dans des quartiers fermés la nuit et privés de leurs biens immobiliers. Ils sont même carrément expulsés de la ville en 1490. Ils ne pourront revenir à Genève qu’au début du 19ᵉ siècle !

Les Juifs reviennent d’abord, à la fin du 18ᵉ siècle, à Carouge qui ne faisait pas partie de Genève à l’époque mais du Royaume de Sardaigne. En 1814, Genève est un territoire discontinu et pour remédier à ce problème, la France et la Sardaigne cèdent du territoire pour former le canton de Genève qui intègre la Confédération. Carouge alors devient alors genevoise et même Suisse. Il faudra toutefois attendre la Constitution suisse de 1874 et sa liberté de croyance pour que les Juifs, du moins en théorie, ne soient plus ouvertement discriminés en Suisse.

Au début du 20ᵉ siècle, un peu plus de 1200 juifs sont à Genève et aujourd’hui environ 6000.

⛪ Voir les édifices juifs en Suisse romande.

Proportions de juifs dans la population par canton suisse. Source: Office Fédérale de la Statistique.carte juifss suisseL’

🌍 Les Juifs dans le monde

La communauté juive a subi de nombreuses discriminations dans son histoire avec comme point marquant l’holocauste. Celui-ci marque le massacre de plus de 6 millions de Juifs par les nazis pendant la deuxième guerre mondiale, a bien évidemment des conséquences majeures sur le nombre de croyants de cette religion.  Le nombre de Juifs aujourd’hui dans le monde est d’environ 15 millions ce qui ferait, selon certains spécialistes, toujours 1 million de moins que la même population en 1939 avant la deuxième guerre mondiale. On peut noter que la population mondiale a quadruplé pendant le même moment.

Aujourd’hui près de la moitié des Juifs (6.7 millions) vit sur le sol d’Israël et la ville avec le plus de Juifs dans le monde est New-York avec 1.1 millions de pratiquants. Jérusalem, deuxième ville juive, ne compte au total que moins de 900’000 habitants dont environ 500’000 juifs.

Le temple Emanu-El entouré des buildings de Manhattan à New-York. C’est l’une des plus grandes synagogues du monde. Photo : emanuelnyc.org
Le temple Emanu-El entouré des buildings de Manhattan à New-York.

Islam


⛪ L’église musulmane de Suisse romande

La Torpille n’a pas trouvé un site web centralisé sur l’Islam en Romandie ou même en Suisse.

En 2009, le peuple suisse accepte l’initiative populaire « Contre la construction de minarets » par 57 % des votants.

☪️ L’Islam

Mahomet, qui vit au 6ᵉ et 7ᵉ après JC, est l’équivalent de Jésus pour L’Islam.

Il existe quatre courants reconnus de l’Islam

  • Le sunnisme (85 %)
  • le chiisme (10 %)
  • le zaïdisme
  • l’ibadisme

🛐 Les Musulmans en Suisse romande

La densité de musulmans en Suisse romande est la plus importante à Genève qui possède la seule mosquée de Suisse romande visible de l’extérieur. Les autres lieux de prière se trouvent dans des habitations ou des zones industrielles. Environ 100’000 personnes sont musulmanes en Suisse romande. Elles sont issues majoritairement de la Turquie et surtout des Balkans. Relativement peu de musulmans sont originaires du Moyen-Orient et du Maghreb.

Contacter la Torpille pour nous donner plus d’information sur les musulmans de Suisse romande !

⛪ Voir les édifices islamiques en Suisse romande.

Proportions de musulmans dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique.
Proportions de musulmans dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique.

🌍 Les Musulmans dans le monde

Les musulmans sont particulièrement présents dans les régions suivantes :

  • Nord de l’Afrique
  • Moyen-Orient
  • Région Pakistan
  • Indonésie

Les pays qui comptent le plus de pratiquants sont :

  1. l’Indonésie (230 millions)
  2. le Pakistan (200 millions)
  3. l’Inde (185 millions)
  4. le Bangladesh (150 millions)
  5. le Nigeria (105 millions).

On remarque donc que la grande majorité des musulmans ne vivent pas au Moyen-Orient ni au Maghreb.

Le sunnisme et le chiisme sont de très loin les deux courants majoritaires de l’Islam. Le chiisme se limite principalement à l’Iran. l’Irak et l’Azerbaïdjan. Le Yémen a la particularité d’être le seul à pratiquer le courant du zaïdisme.

La répartition des musulmans dans le monde.
pourcentage musulmans monde

La Mosquée Bleue d’Istanbul est l’une des plus belles constructions musulmanes dans le monde. Photo : voyageforum.com
La Mosquée Bleue d'Istanbul est l'une des plus belles constructions musulmanes dans le monde

Bouddhisme


⛪ L’église bouddhiste de Suisse romande

L’USB (Union Suisse des Bouddhistes) est une association qui regroupe les différents courants bouddhistes en Suisse.

☪️ Le Bouddhisme

Le bouddhisme est fondé par Siddharta Gautama connu sous le nom de Bouddha (l’éveillé). Il vit entre le 6ᵉ et 5ᵉ siècle avant JC dans le nord de l’Inde, Bouddha était à l’origine hindouiste, il va créer une nouvelle voie pratiquée aujourd’hui par plus de 600 millions de personnes dans le monde.

Il existe trois courants principaux:

  • le Theravâda
  • le Mahâyâna
  • le Vajrayâna

Un des symboles du bouddhisme.
Un des symboles du bouddhisme.

🛐 Les Bouddhistes en Suisse romande

Un peu plus de 35’000 personnes se disent bouddhiste en Suisse. (0.5 % de la population). Ils sont originaires pour 1/3 de Thaïlande ainsi qu’une petite partie de réfugiés tibétains. En Suisse romande, on peut estimer leur nombre à approximativement 10’000.

Contacter la Torpille pour nous donner plus d’information sur les bouddhistes de Suisse romande !

⛪ Voir les édifices bouddhistes en Suisse romande.

🌍 Les Bouddhistes dans le monde

Les bouddhistes sont particulièrement présents dans l’extrême Orient et l’Asie du Sud-Est dans les Pays suivants :

  • Birmanie
  • Thaïlande
  • Laos
  • Philippines
  • Vietnam
  • Chine/Tibet
  • Mongolie
  • Japon
  • Corée du Sud

Avec plus de 275 millions de pratiquants, les bouddhistes de Chine et du Tibet sont les plus nombreux tandis que la densité de bouddhiste est la plus élevée en Birmanie et en Thaïlande.

Propagation et répartition du Bouddhisme en Asie. Image : lhistoire.fr
Propagation et répartition du Bouddhisme en Asie

Le temple d’Angkor Wat au Cambodge est le plus grand monument religieux au monde. Initialement hindou, il est dédié au culte bouddhiste depuis le 12e siècle. Photo: Wikipédia.
Le temple d'Angkor Wat au Cambodge est le plus grand monument religieux au monde.

Hindouisme


⛪ L’église hindoue de Suisse romande

Il n’y a pas d’organisation structurée pour l’indouisme.

✡️ L’hindouisme

L’indouisme est une des plus vieilles religions encore pratiquée dans le monde, plus d’un milliard de croyants suive ce culte. Contrairement aux autres religions de Suisse romande, l’hindouisme est une religion polythéiste, c’est-à-dire qu’elle a plusieurs dieux qui sont en fait plusieurs faces d’une même entité le Brahman. Celui-ci est un concept de réalité infinie, d’absolu.

On peut encore noter que contrairement aux autres religions importantes dans le monde, l’hindouisme :

  • n’a pas de livre sacré comme la Bible
  • n’a pas de prophète comme Jésus
  • n’a pas d’organisation structurée

Parmi les dieux principaux, on peut citer:

  • Brahma, dieu créateur
  • Vishnou, dieu préservateur
  • Shiva, dieu destructeur
  • Parvati, déesse épouse de Shiva
  • Ganesh, dieu protecteur du foyer

Le dieu le plus vénéré et certainement le plus connus de l’hindouisme, Ganesh, avec sa tête d’éléphant. Photo : 108.house
Le dieu le plus vénéré et certainement le plus connus de l'hindouisme, Ganesh, avec sa tête d'éléphant. P

La majorité des hindous adoptent un régime végétarien en raison du concept de non-violence de leur religion. En Inde, la vache est considérée comme sacrée.

Gandhi est le plus fameux hindou. Il fait une visite en Suisse romande en 1931 en passant par Villeneuve, Lausanne et Genève.

🛐 Les hindous en Suisse romande

Il n’existe que très peu d’information sur les hindous de Suisse romande. Des statistiques estiment à environ 50’000 leur nombre dans toute la Suisse. Les hindous de Suisse sont majoritairement des tamouls originaires du Sri-Lanka qui ont fui les conflits dans ce pays dans les années 1980. Ils sont principalement localisés en Suisse allemande et on peut estimer leur nombre à approximativement 10’000 personnes en Suisse romande.

Contacter la Torpille pour nous donner plus d’information sur les hindous en Suisse romande !

⛪ Voir les édifices hindouistes en Suisse romande.

🌍 Les hindous dans le monde

La presque totalité des pratiquants hindous dans le monde vivent dans l’Asie du Sud, c’est–à-dire :

  • L’Inde (90 % des pratiquants)
  • Le Bhoutan
  • Le Népal
  • Le Sri-Lanka

Les autres hindous dans le monde sont issus de l’émigration.

Répartition des hindous dans le monde. Image: sciencepo.fr
Répartition des hindous dans le monde.

Le temple de Mînâkshî en Inde avec ses magnifiques statues colorées. Il s’agit de l’un des édifices de l’hindouisme le plus connu. Bien qu’aussi en Inde, Le très célèbre Taj Mahal n’est pas un monument du culte hindou mais bien de l’Islam. Photo : nationalgeographic.fr
Le temple de Mînâkshî en Inde avec ses magnifiques statues colorées.

Sans religion


Le nombre de personnes de disant sans religion a fortement augmenté en Suisse ces dernières années et en particulier dans les anciens cantons protestants de Suisse romande, Genève, Vaud et Neuchâtel.

Cette tendance, qui est visible également dans les autres pays démocratiques occidentaux, pourrait s’expliquer par la volonté de croire en ses propres valeurs ou à l’incapacité des structures religieuses à s’adapter à l’évolution extrêmement rapide de la société.

Proportions de personnes sans religion dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique.
Proportions de personnes sans religion dans la population par canton suisse. Source : Office Fédérale de la Statistique.

 

🙏 Évolution de la Religion en Suisse romande


La tendance des prochaines années est très certainement à une augmentation importante des personnes sans religion. Les catholiques qui ont vu leur proportion s’éroder moins fortement que les protestants en raison de l’immigration depuis 1970 vont subir eux aussi une forte baisse du nombre de leurs croyants ces prochaines années. Il est probable de l’immigration en Suisse ait moins d’importance dans le futur sur les religions accentuant encore la proportion des personnes sans religion.

Évolutions des personnes sans religion dans la population suisse. Source: Office Fédérale de la Statistique.
Évolutions des personnes sans religion dans la population suisse.

 


Voir aussi les 40 plus beaux monuments historiques de Suisse romande.

Evaluez la qualité de cet article !!
[Total: 1 Moy: 4]