→ Barrages
/
→ Guin

🏗️ Barrage de Schiffenen

Phone 1
Mot Clef
2017 Avril, Curiosités
  • Date de Visite
    16.04.2017
  • Création
    1963
  • GPS
    46.88240 7.19323

Le barrage de Schiffenen

Le barrage de Schiffenen est construit en 1963 près du village du même nom au nord de la ville de Fribourg dans la partie germanophone du canton et qui ferme des gorges formées par la Sarine.

Le barrage de Schiffenen depuis le côté dans la commune de Guin.
Le barrage de Schiffenen depuis le côté dans la commune de Guin.

L’accès

Parkings des deux côtés du barrage.

Les caractéristiques

C’est un barrage de type voûte de 47 mètres de hauteur pour une longueur de couronnement de 417 mètres. Celui-ci est utilisé par les voitures comme c’est le cas pour le barrage de Rossens. Toute l’hydroélectricité du canton de Fribourg est gérée par le Groupe E et les barrages de Rossens et Schiffenen font partie des deux plus grosses structures produisant de l’électricité grâce à la force de l’eau dans ce canton. A noter que le barrage de Schieffenen est l’un des plus bas en altitude en Suisse à 532 mètres et le 4e plus grand en superficie avec plus de 4 km2.

Le barrage de Schiffenen est un barrage en voûte. Photo depuis le coté dans la commune de Kleinbösingen.
le barrage de Schiffenen de type voute

La visite

Le groupe E propose la visite gratuite des installations du barrage de Schiffenen avec un groupe d’au minimum 10 personnes.

Le lac de retenue

Le lac de retenue crée par le barrage de Schiffenen est un des plus long de Suisse avec celui du lac de la Gruyère avec plus de 10 km de longueur et a la particularité d’être dans 3 districts et pas moins de 7 communes toutes dans le canton de Fribourg.

  • En amont, le lac de retenue fait la frontière entre les districts de la Sarine à l’ouest (communes de Fribourg, Granges-Paccots et La Sonnaz) et de la Singine (Commune de Guin/Dudingen) à l’est.
  • En aval, le lac fait la frontière entre le district du Lac (communes de Cormonde/Gurmels, Courtepin et Petit-Bassin/Kleinbösingen) à l’ouest et toujours la Singine (Commune de Guin/Dudingen) à l’est.
  • Le barrage lui-même est dans les communes de Guin et Kleinbösingen tandis que les installations électriques au pied du barrage dans la commune de la seconde uniquement.

Le lac depuis le couronnement du barrage de Schiffenen.
Le lac depuis le couronnement du barrage de Schiffenen.

Au niveau de la circulation routière, le lac est bien visible depuis l’autoroute Fribourg-Berne qui l’enjambe et le couronnement du barrage est sur la route principale entre Guin et Morat.

Le pont de l’autoroute enjambant le lac de Schiffenen.
Le pont sur le lac formé par le barrage de Schiffenen

Le complexe hydroélectrique

Le barrage de Schiffenen à la particularité de ne pas avoir de conduites forcées qui déportent l’eau vers une centrale électrique en aval du barrage pour profiter de la différence de hauteur et donc de la vitesse de l’eau pour actionner des turbines. Dans le cas de Schiffenen, des turbines sont situées au pied du barrage avec:

  • 2 grosses Kaplan de 35 MW qui fonctionnent à la demande
  • 1 petite Francis de 2 MW pour traiter les eaux résiduels, c’est-à-dire le débit minimal continuel de 2 ou 3 m3/s pour garder un flux de rivière.

Les turbines Kaplan sont particulièrement adaptées au barrage de Schiffenen pour les raisons suivantes:

  • Gros volume d’eau à traiter.
  • Chute d’eau faible. Dans le cas de Schiffenen, cette chute d’eau correspond à la différence entre le niveau d’eau du lac et le pied de barrage.

Le barrage de Schiffenen est le seul barrage parmi les plus grands barrages de Suisse Romande où une turbine Kaplan est utilisée. Une très intéressante plaquette informative sur le complexe hydroélectrique de Schiffenen est disponible sur le site du groupe E.

Une turbine Kaplan à la verticale. Positionnée à l’horizontale dans le cas de Schiffenen, elle ressemble à la turbine d’un bateau.
une turbine kaplan comme celle utilisée au barrage de Schiffenen 

Le pied du barrage de Schiffenen. En haut à gauche, les déversoirs de crue, en bas à gauche les vannes de fond , au milieu en haut, la centrale électrique hébergeant les turbines et en haut à droite, le bâtiment administratif.
Le pied du barrage de Schiffenen. En haut à gauche, le déversoir de crue, en bas à gauche les vannes de fond et au milieu en haut, le bâtiment hébergeant les turbines.

Comme les grands barrages valaisans, la centrale électrique de Schiffenen est une centrale à accumulation et pas une centrale au fil de l’eau comme celle de Verbois dans le canton de Genève qui turbine en permanence les eaux du Rhône sans pouvoir accumuler l’eau dans une retenue. A noter que le niveau du lac de Schiffenen ne varie que très peu comparé aux barrages valaisans presque vides au début du printemps.

Le barrage de Verbois sur le Rhône peu après Genève. Source: Flickr « Alain Rouiller »
Le barrage de Verbois près de Genève

Pour plus d’informations, la Torpille recommande la lecture d’un article sur l’hydroélectricité en Suisse Romande.

Le nouveau projet

Un projet intéressant est à l’étude et prévoit le creusement d’une galerie d’un diamètre de 7 m sur 9 km entre le lac de Schiffenen et celui de Morat plus bas en altitude. Une usine à Morat produirait 255 GWh par année, plus de deux fois plus que les 120 GWh actuellement produit chaque année par l’usine au pied du barrage.


Vidéo


Activités liées

Read More
Age 12-18
Age 3-6 ans
Age 6-12 ans
Age Adulte
Coups de Coeur
Handicapés
Lieu Extérieur
Lieu Intérieur
Pic-Nic
Place de Jeux
Prix 0-15
Prix 15-50
Prix 50+
Prix Gratuit
Rating 4/5
Rating 5/5
Restauration
Saison ETE
Saison Hiver
Vue ★★★
Vue ★★☆
Vue ★☆☆
WC
Webcam
1.0
INTERET GENERAL
20.0%