→ Châteaux
/
→ Veytaux

🏰 Château de Chillon

Adresse
Avenue de Chillon 21, 1820 Veytaux
Phone 1
Mot Clef
2016 Avril, Excursions
  • Date de Visite
    07.04.2016 && 20.06.2017 && 19.07.2016
  • Fréquentation
    405'000 (2017)
  • GPS
    46.41397 6.92763

Logo du château de Chillon

Le château de Chillon, roi des châteaux


Le château de Chillon est le plus beau château de Suisse et est le site le plus visité en Suisse Romande avec la Maison Cailler. Il est situé dans la commune de Veytaux à côté de Montreux dans le Canton de Vaud et bénéficie d’une position stratégique au niveau d’un goulet entre le lac Léman et la paroi rocheuse abrupte menant aux Rochers de Naye qui lui permet de surveiller le passage vers le Grand-Saint-Bernard. Le château lui-même est construit sur un îlot rocheux entouré d’eau à quelques mètres du rivage  lui conférant une position défensive privilégiée. Le nom de Chillon provient du patois et signifie « posé sur le rocher ».

Le château de Chillon
Château de Chillon

La Maison Cailler et les Rochers de Naye.
La Maison Cailler est l'un des musées les plus visités de Suisse Romande avec le château de ChillonLes Rochers de Naye au dessus du château de Chillon

L’accès


Places de parking le long de la route cantonale juste avant le château en venant de Villeneuve.

Un must à visiter


Le château de Chillon est, avec le barrage de la Grande Dixence, le site plus impressionnant de Suisse Romande et un must à visiter. Un parcours fléché permet de découvrir l’entier du château et d’obtenir toutes les informations utiles. Le château a gardé son aspect médiéval extérieur tandis que l’intérieur permet de bien se rendre compte de la vie au château à l’époque. Heureusement, il n’héberge pas de musées qui dénaturent passablement l’intérieur d’un château comme c’est le cas à Morges ou Yverdon mais plutôt des expositions thématiques appropriées.

L’entrée du château avec l’écusson Savoyard. Une passerelle a remplacé le pont-levis en 1750.
Le château de Chillon depuis le rivage

Autour de l’imposant donjon au centre du château, se dresse des remparts et tours selon plusieurs axes de défenses et construits à des époques différentes épousant le rocher ovale sur lequel repose le château de Chillon. Depuis le château ou les jardins le long du lac, la vue sur le lac Léman et les dents du Midi est magnifique.

La double fortification du côté rivage avec le donjon sur lequel flotte le drapeau Suisse.
La double fortification du côté rivage avec le donjon sur lequel flotte le drapeau Suisse.

Les tarifs


Les tarifs d’entrée au château de Chillon sont les suivants:

  • Adultes: 12.50 francs
  • Enfants: 6.50 francs
  • Étudiants, apprentis, retraités: 10.50 francs

Le château est ouvert approximativement entre 10h00 et 18h00 avec des variations saisonnières. Toutefois, on peut quand même fortement regretter une fermeture à la visite très précoce à 18h00 (!) et des boutiques avant 19h00 même en pleine été. Cela nous semble être clairement une aberration du point de vue touristique.

De la création du château jusqu’au 15e siècle


Une présence sur l’îlot ovale accueillant le château de Chillon est attestée dès 1800 avant JC, puis du temps des Romains avec des structures en bois. La construction du château, dont le nom de « Chillon » signifie « pierre » en raison du rocher sur lequel il est construit, s’échelonne sur des siècles et débute probablement dès le 9e siècle. Une grande partie est bâtie du milieu du 11e siècle au milieu du 12e et, en 1150, il est cédé par l’évêque de Sion aux comtes de Savoie dans des circonstances non élucidées par les archives.

Une maquette de l’oval rocheux sur lequel repose le château de Chillon.
Une maquette de l'oval rocheux sur lequel repose le château de Chillon. Une maquette de l'oval rocheux sur lequel repose le château de Chillon.

La possession du château permet à la Savoie d’obtenir un point d’appui en vue des conquêtes territoriales sur le Pays de Vaud. Le château est amélioré encore au cours du 13e et 14 siècle où il acquiert son aspect actuel. En 1200, Le Duc Berchtold de Zähringuen assiège le château dans le but d’accéder au lac depuis son territoire mais subit une défaite cinglante. Un séjour notoire y a lieu en 1442 avec l’antipape Felix V, connu également sous le nom d’Amédée VIII, duc de Savoie. Le comté de Savoie devient duché en 1416.

Le Duc Berchtold de Zähringuen et sa femme avec au fond à droite la ville de Berne avec l’ancien écusson de la ville. Source: Wikimedia Commons.
Le Duc Berchtold de Zähringuen et sa femme avec au fond à droite la ville de Berne avec l'ancien écusson de la ville. Il attaqua le château de Chillon en 1200.

L’antipape Felix V. Source: Wikimedia Commons.
Un séjour notoire au château de Chillon a lieu en 1442 avec l'antipape Felix V, connu également sous le nom d'Amédée VIII, duc de Savoie

Des guerres de Bourgogne à l’indépendance vaudoise


Durant les guerres de Bourgognes de 1474 à 1477, les Bernois attaquent un grand nombre de châteaux du Pays de Vaud sauf celui de Chillon en raison de sa puissance défensive, mais en 1536 lors de la conquête du Pays de Vaud, ils l’assiègent en compagnie des Genevois venus avec leur flottille.  Le Château tombe presque sans combat après la fuite du châtelain savoyard par le lac. Le Pays de Vaud est un territoire qui occupait les cantons actuels de Vaud ainsi que le sud de celui de Fribourg.

Un prisonnier célèbre, le religieux genevois François Bonivard, est libéré à cette occasion après 6 ans de captivité. On peut voir dans les sous-sols du château le pilier autour duquel il était attaché. En 1803, après l’indépendance vaudoise et l’invasion des troupes Napoléoniennes, le châteaux devient propriété du tout nouveau canton de Vaud qui le transforme en prison et arsenal.

Le sous-sol du château de Chillon où fut attaché François Bonivard.
Le sous-sol du château de Chillon où fut attaché François Bonivard.

La porte dérobée, au milieu en bas, donnant accès au lac. C’est de cette porte que s’échappent en bateau les responsables savoyards du château en 1536.
Le château de chillon depuis le lac léman

La restauration du château de Chillon


A la fin du 19e siècle, des restaurations sont entreprises sous la supervision de l’archéologue Pierre Naef.  Celui-ci a une vie particulière puisqu’il s’engage brièvement pour la marine impériale allemande à l’âge de 17 ans, puis voyage en Europe avant de revenir à Lausanne où il est né. Il dirige pendant 20 ans les travaux de restauration pendant lesquels les douves entre le château et la rive sont dégagés après leur comblement par le passé.

Grâce à ses travaux, Pierre Naef devient une sommité dans le milieu de la restauration historique et les demandes à son égard affluent de Suisse et d’Europe. En 1936, il est assassiné d’une balle de revolver par sa seconde et jeune femme à l’âge de 75 ans. L’ouverture du château au publique est très ancienne et remonte à 1887, date du début de restauration.

Photos datant d’environ 1860-1890 avec l’apparition du chemin de fer sur une unique voie. La ligne sera doublée en 1900.
Le château de chillon au 19e siècle

Les ouvrages construits tout près du château de Chillon


Le Fort de Chillon


Le fort de Chillon est construit en 1941 dans le rocher en face du château de l’autre côté de la route cantonale. Son entrée est « cachée » à côté de l’arrêt de bus. Il est désaffecté militairement en 1994. Le fort de Chillon faisait partie d’un avant-poste de la forteresse de Saint-Maurice qui avait pour cœur le fort de Dailly et qui contrôlait l’accès aux cols alpins du Valais.

L’entrée du fort de Chillon « cachée dans le rocher ».
L'entrée du fort de Chillon à côté du château de Chillon

La station de pompage-turbinage de Veytaux


La station de Veytaux est construite dans le rocher à quelques dizaines de mètres du château de Chillon. Elle permet, soit de remonter l’eau du lac Léman dans le barrage du Hongrin par pompage, soit dans le sens inverse turbiner l’eau chutant de la retenue du Hongrin. Le complexe hydroélectrique de l’Hongrin à la particularité, avec la conduite forcée reliant de le barrage de l’Hongrin à l’usine de Veytaux, de changer l’écoulement naturelle de l’eau du bassin hydrologique de la mer de Nord vers celui de la Méditerranée.

Les bâtiment administratifs sous lesquels on passe pour entrer dan le tunnel menant à l’usine électrique de Veytaux.
l'usine hydroélectrique de Veytaux à côté du château de Chillon 

La double voûte du barrage de l’Hongrin.
Le barrage de l'hongrin dont les eaux sont turbinées par l'usine de Veytaux à côté du château de Chillon

Le viaduc autoroutier de Chillon


Le viaduc est construit entre 1966 et 1969 juste au dessus du château de Chillon. Il possède des piliers d’une hauteur de près de 50 mètres. Un article du journal 24 Heures propose quelques photos de sa construction. A l’époque le viaduc est préféré à un tunnel pour des question financières.

Le viaduc autoroutier au-dessus du château.
 Le viaduc autoroutier au dessus du château de Chillon

La plage


La très jolie et bucolique petite plage de Chillon est située à quelques mètres du château direction Montreux. De la place est disponible pour faire des barbecues.

La plage du château de Chillon.
La pittoresque plage juste à quelques mètres du château de Chillon direction Montreux

Le débarcadère de Chillon


Le débarcadère de Chillon de la Compagnie Générale de Navigation (CGN) permet de venir au château de manière originale. Le « Riviera Tour » permet de circuler en bateau en passant sous forme de boucle par les ports de Vevey Marché, Vevey La Tour, Clarens, Montreux, Territet, Château de Chillon, Villeneuve, Le Bouveret, Saint-Gingolf et retour à Vevey en traversant le lac.

Un bateau de la CGN se rend au port du Château de Chillon.
Vue sur le Lac depuis le château de Chillon

Un bâteau de la CGN au débarcadère du Château de Chillon.
Un bateau de la CGN se rend au port du Château de Chillon.

Le château de Chillon source d’inspiration


Le château de Chillon est un des symbole de la Suisse, il a inspiré de nombreuses créations artistiques. Par exemple, une ancienne maquette animée en métal au musée cantonal d’archéologie et d’histoire du palais de Rumine à Lausanne ou une peinture de Gustave Courbet.

Une maquette animée du château de Chillon.
maquette animée du château de Chillon

Une huile sur toile exposée aux Musée des Beaux-Arts de Belfort peint par Gustave Courbet au 19e siècle.
Huile sur toile du château de châtel aux Musée des Beaux-Arts de Belfort peint par Gustave Courbet

Vidéo


Une vidéo en drone du château de Chillon.

Une vidéo reportage du château.

Activités liées


Activités dans le canton de Vaud
Activités dans dans la région de la Riviera – Pays-d’en-Haut

Monuments historiques en Suisse Romande
Châteaux en Suisse Romande

Read More
Age 12-18
Age 3-6 ans
Age 6-12 ans
Age Adulte
Coups de Coeur
Handicapés
Lieu Extérieur
Lieu Intérieur
Pic-Nic
Place de Jeux
Prix 0-15
Prix 15-50
Prix 50+
Prix Gratuit
Rating 4/5
Rating 5/5
Restauration
Saison ETE
Saison Hiver
Vue ★★★
Vue ★★☆
Vue ★☆☆
WC
Webcam
5.0
INTERET GENERAL
100.0%